• Pourquoi la chaise Eames DSW est-elle tant appréciée ?

    Chaise DSW Charles Eames

    La chaise DSW de Charles et Ray Eames est élégante, elle a traversé les époques et elle est avant tout design. Cette chaise conçue par l’inspiration de Charles et Ray Eames est incontournable lorsqu’il s’agit de mobilier d’intérieur design. Mais quelles sont les raisons du succès de cette chaise qui a traversé les époques ? La caractéristique de la chaise DSW, celle qui fait sa force, est sa capacité à évoluer avec son environnement. Que votre décoration d’intérieur soit pleine de couleurs, industrielle ou scandinave, cette chaise s’adaptera sans soucis à votre intérieur. Elle apportera même une touche particulière et design à votre décoration grâce à ses formes et aux matériaux qui la constituent, le bois et le plastique. Rappelons que cette chaise est sortie de l’imagination du couple Eames au début des années 1960. On retrouve dans cette chaise, devenue une star au fil des décennies, le génie de ses créateurs, ainsi que leur goût pour l’innovation et la différenciation.

    Chaise DSW Charles Eames

    À l’époque où la chaise a été conçue et réalisée, les concepteurs et fabricants de mobilier se servaient essentiellement du bois pour réaliser leurs œuvres. Charles et Ray Eames sont donc en plein processus d’innovation quand ils fabriquent cette chaise en se basant sur de nouvelles techniques de moulage de la fibre de verre. S’en suit le moulage du plastique. Ce fut un effet de surprise pour l’ensemble de la profession. La chaise ayant été prévue pour une production de masse, beaucoup ont pensé que le pari était risqué, mais il s’est avéré bel et bien judicieux. Après plusieurs mois de travail, la chaise Eames a été présentée au grand public, une chaise à la fois élégante et solide qui a rencontré un succès phénoménal dès sa sortie.

    Cela fait donc plus de 50 ans que la chaise Eames DSW parcourt les différents courants du design, mais continue d’occuper une bonne place dans nos intérieurs et nos salons. Grâce au succès qu’elle a rencontré, cette chaise est désormais un modèle à suivre pour les chaises design qui sont créés, les designers s’en inspirent beaucoup et proposent des meubles aux courbes, matériaux et couleurs semblables à ceux utilisés sur la DSW. Parmi les chaises qui en sont inspirées, nous pouvons citer la chaise Ormond, mais aussi la chaise Ray ou encore la chaise Charles. La chaise DSW est intemporelle, je dirais même immortelle et se décline sous diverses éditions et reproductions.

    voir aussi :
    http://www.chaisedesign.fr/fabriquer-assise-deco-on-na-de-chaise-eames-dsw/
    http://www.famous-design.fr/techniques-de-restauration-dune-chaise-eames-dsw-ou-dune-chaise-en-bois/

  • Polypropylène : matériau écologique de la chaise DSR de Charles Eames

    La chaise DSR de Charles Eames est l’un des classiques de ce designer, c’est un meuble incontournable dans la sphère du design d’intérieur. La société vitra ayant les droits sur la plupart des créations de Charles Eames, elle est autorisée à produire des éditions nouvelles de ces créations. Par conséquent, depuis quelques années, on retrouve sur le marché les rééditions de nombreuses chaises de Charles Eames et d’autres designers, en polypropylène. On en parle, mais on ne sait pas toujours ce que c’est le polypropylène ou encore les avantages qu’il présente. Dans un environnement hautement mis en danger sur le plan écologique, par la quantité de déchets non recyclables produits en une année, le polypropylène fait la différence. En effet, les autres matières plastiques, surtout les emballages constituent approximativement 11% des déchets des ménages.

    Ces déchets étant difficilement recyclables, ils contiennent et émettent des matières toxiques, ils ont donc un effet négatif sur l’environnement. Le polypropylène, matière qui est utilisée pour fabriquer la chaise DSR de Charles Eames, est une matière recyclée et recyclable qui est constituée de molécules de propylène. C’est une matière qui se recycle beaucoup plus facilement que les autres matières telles que le PVC. Précisons que 1 tonne de plastiques recyclés permet d’économiser jusqu’à 700 kg de pétrole. Le polypropylène présente de nombreux avantages : c’est un matériau solide, il est rigide et résiste assez bien à l’abrasion, il est transparent, indéchirable. En plus lorsqu’on le brule, ce plastique dégage uniquement de l’eau et du dioxyde de carbone.

    Nous savons déjà que le polypropylène est utilisé pour la fabrication des chaises DSR de Charles Eames, mais c’est un matériau qui a de nombreuses autres utilisations. On l’utilise pour la fabrication de contenants alimentaires, de pièces automobiles, de cordes, on peut aussi s’en servir pour fabriquer de l’adhésif, des colles, des fibres de tissus, des pièces pour les équipements ménagers, des jouets, des composants électriques, des tuyaux. On s’en sert aussi pour faire du papier. Le polypropylène sert aussi pour la fabrication des couches pour bébés, car c’est un matériau hydrophile. Ce matériau a de multiples utilisations et il préserve bien l’environnement de par ses caractéristiques et sa composition. Les plastiques recyclables comme le polypropylène peuvent être reconnus grâce au petit logo, le ruban de Möbius qui a la forme d’un triangle avec un chiffre à l’intérieur qui indique le type de plastique. Pour le polypropylène, c’est le chiffre 5.

  • Les particularités du créateur de la chaise Eames

    On peut affirmer sans l’ombre d’un doute que Charles Eames a fait son entrée dans le cercle très fermé des légendes américaines. Ce professionnel aux nombreuses facettes d’architecte, de cinéaste et de dessinateur est l’un des précurseurs du design moderne. Son parcours académique est assez atypique, car après seulement deux années d’étude en architecture à l’Université de Washington dans sa ville natale de Saint Louis, il a arrêté ses études pour se tourner vers l’art. Après quelques années de travail en cabinet et plusieurs projets plus tard, il se lance dans la création de meubles avec celle qui est devenue son épouse en 1941, Ray Bernice Alexandra Kaiser. La chaise Eames, d’autres chaises et le fauteuil lounge Eames sont leurs créations les plus célèbres et celles qui perdurent encore de nos jours.

    Qu’est-ce qui définit Charles Eames dans son travail de designer ?

    Charles Eames a une vision très différente de son métier. Pour lui un designer n’est pas là seulement pour innover, éblouir et afficher de l’extravagance. Un designer est surtout là pour anticiper les besoins de ses consommateurs. Lorsque l’on a compris cette phrase, on comprend aussitôt la qualité, le charme, l’accessibilité et les détails qui caractérisent ses créations. Grâce à cette base, le créateur a connu un succès immense, il a placé le consommateur au centre de son processus de création pour aboutir aux chaises Eames, mais aussi aux autres objets qui constituent son parcours. Sa réussite peut aussi être le fait de sa polyvalence. En effet, en plus des meubles, Charles et Ray Eames ont travaillé dans différents domaines et sur différents produits, des jouets aux vêtements, en passant par les bâtiments, les espaces ou les meubles. Rappelons que Charles Eames était également cinéaste et il a fait carrière dans ce secteur. Grâce à sa polyvalence, il s’adapte et évolue avec beaucoup d’aisance dans son environnement.

    L’innovation et la créativité sont des mots qui entrent bien dans la description du créateur de la chaise Eames. À la différence des nombreux autres créateurs, il avait continuellement de nouvelles idées, tout aussi brillantes les unes que les autres. Avec sa femme, ils formaient un couple en avance sur leur temps, notamment avec l’utilisation du contreplaqué moulé dans leurs créations. À l’époque c’était inédit et même impensable. On constate de nos jours que c’est une technique fortement utilisée et même appréciée, qui aboutit à des produits de bonne qualité.

  • Forteresse Royale de Chinon

    Partez à la découverte d’un château fort.

    Surplombant la ville, la forteresse construite par le comte de Blois Thibaut Ier évoque l’époque où l’histoire de la France et celle de l’Angleterre était intimement mêlée : la Cour d’Henri II Plantagenêt et d’Alienor d’Aquitaine s’y établit au XIIe siècle. Philippe Auguste, vainqueur de Jean sans Terre, occupe la place en 1205 et y fait édifier un donjon. En 1429, dans la grande salle du logis, a lieu la rencontre historique de Jeanne d’Arc avec le Dauphin, futur Charles VII.